ACCRO ,A CRAN ,ECRANS

LES PRICIPAUX EFFETS DES ECRANS

AU NIVEAU SOCIAL

Repli sur soi

Coupure du réel,refuge dans un monde virtuel

Désintérêt pour tout ce qui est extérieur aux écrans

Désociabilisation

Désinvestissement des relations avec les proches

Difficulté du face à face,regard fuyant,besoin d'un interface

Retard d'acquisition notamment language chez les petits

Certains contenus peuvent amoindrir les capacités d'empathie

et d'autres contenus influencent une consommation effrenée

 

SANTE MENTALE

Augmentation anxiété et risque dépressif

Troubles de l'humeur,impatience,difficulté à supporter la frustration et agressivité

Comportement pulsionnel

Hyperactivité et stress

Troubles du sommeil

Fatigue d'un rythme imposé par rapport au rythme d'une vie quotidienne

Obsession 

 

 

SANTE PHYSIQUE

Troubles visuels ,décompensation d'un trouble visuel déjà existant,

sécheresse occulaire,larmoiements

Mauvaises postures,douleurs cervicales,tensions fourmillements dans msups,

maux de tête

Désequilibres alimentaires,tendance au grignotage,aliments déjà prêts

Dérèglements hormonaux due à l'exposition à la lumière artificielle la nuit

la lumière bleue maintient l'éveil et un état d'alerte(blocage mélatonine)

Manque d'activité physique,hypertension artérielle

Anesthésie limitant le rapport et la conscience au corps

 

SANTE INTELLECTUELLE

Paresse intellectuelle,désintérêt pour la lecture

Manque de concentration ,de persévérance,d'attention

Zapping,manque d'apporfondissement

Passivité dans le monde

Possibilité de compromettre des études ou une activité professionnelle

Plus de place pour le silence,l'ennui donc d'une certaine créativité

 

 

 

 

LE CERCLE VICIEUX

ELOIGNEMENT ECRAN->TRISTESSE VIDE ANXIETE->AGRESSIVITE MAL ETRE->RETOUR AUX ECRANS

METTRE EN EVIDENCE UN ABUS D ECRANS,QUELQUES SIGNES

Connexions quotidiennes

Agitation lors d'une diminution

Sous estimation du temps passé dessus

Tendance à délaisser la vie rèelle

Utilisation de la connexion pour soulager ses humeurs

 

DES PISTES POUR NE PLUS SUBIR

Prendre conscience du problème est une étape nécessaire,supporter une ambiance conflictuelle dans la maison ce n'est pas la solution.

On peut raler pendant des jours ,rien ne vaut une ligne de conduite

Ne pas hésiter à impliquer les personnes concernées dans l'établissement du processus de régulation

Cela peut être participatif 

 

Période d'observation,de quantification   quels appareils?,où,?quand?,combien de temps?(paramètre à noter 

précisément car sous estimé)

Quels contenus?

Chaque membre de la famille fait le point,attention on oublie pas la télé !même losqu'elle

est allumée et que personne n'est devant

 

fixer un /des temps le soir, en semaine ,week end,vacances

pas d'écrans dans les chambres,pièce dediée comme un bureau,un salon tv

écran dans chambre que pour le travail scolaire et ranger ailleurs ensuite

temps entre les écrans et l'endormissement

téléphones au vestiaire et on vient les consulter

pas d'écran à table

mode silencieux autant que possible

on  range ,on éteint les écrans  après usage

aborder les notions d'intimité,d'harcelement,de pornographie,d'influence,de pub dissimulée

proposer un accompagnement psy,mal être exitant avant et compensé par cette connexion exagérée

ne pas sous estimer l'usage du tel portable qui est devenu un ordinateur miniaturisé

pas d'écrans avant 3 ans,pas de console avant 6 ans,9 ans web accompagné,12 ans web seul

période de detox,3h d'affilée en journée,une semaine,été sans écrans,proposer ce genre d'action à l'école

(initiatives déjà expérimentées en France)

des temps cloisonnés pour les écrans,pour des contenus choisis à l avance

à mon sens le plus important et efficace :montrer l'exemple

ne pas diaboliser les écrans et leur reconnaitre des avantages:

communication,réseaux de contacts

riche bibliothèque de connaissances

créativité

travail scolaire ,activité professionnelle

moyen de se contacter

 

 

 

Ajouter un commentaire